L'aventure d'une vie

Expositions, installations, performances, films, ateliers.

Toute la démarche artistique de Sisygambis s'inscrit dans l'extension d'un art multimédia nourri d'explorations de la planète, de rencontres fortes et de créations liant traditions et technologie contemporaine. Désireux d’associer les arts numériques avec les cultures du monde et les arts traditionnels, Christine Coulange et Nchan Manoyan créent Sisygambis en 1989. Voyageant de par le monde, ce duo de musiciens-cinéastes collecte chants et musiques, documente les rituels, mais recueille aussi les témoignages, les pratiques quotidiennes des hommes et des femmes rencontrés.



Depuis 2009 et le décès de Nchan Manoyan, Christine Coulange demeure la directrice artistique de Sisygambis et poursuit l’aventure avec des collaborateurs. Sur la Route des épices, elle développe « De la Méditerranée à l'océan Indien», projet multi et transmédia explorant diverses formes de supports et d’interactions possibles (installations vidéo-musicales immersives, expositions, performances, documentaires interactifs…).



Aujourd'hui les Suds

En témoigne la collaboration avec l’Institut du monde arabe - ce webdocumentaire évolutif et quatre pièces vidéo-sonores pour l’exposition “Aventuriers des mers”, en coproduction avec le Mucem (Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée).  À l’automne 2016, Sisygambis entame une résidence artistique de trois ans à Mayotte, avec le soutien de la Direction des affaires culturelles de l’île, pour développer un webdocumentaire associé à une plateforme collaborative multilingue intégrant les langues d’outre-mer, dont le prototype est présenté en octobre 2016 au colloque Humanisme numérique, à Paris et aux Journées européennes du Patrimoine, à Mayotte. Le film documentaire et l'atelier La couleur des mots sont présentés au Théâtre National La Criée à Marseille pour l’ouverture du Printemps de la Francophonie.



En 2015, le festival Vivid Sydney et Melbourne éclate sur de très grands écrans, en centre-ville, Peuples de l'Océan indien, un concentré de six minutes d’images rares, tournées en quinze ans sur la Route de la Soie et dans l’océan Indien. La même année, l'exposition multimédia J'irai jusqu'à Zanzibar, est présentée et intégrée à la collection permanente du Musée Rimbaud à Charleville-Mézières.

En 2013, dans le cadre de MP 2013 Marseille Provence, capitale européenne de la culture, les premières créations couronnant sept ans de recherches sur la Route des épices voient le jour à la Villa Méditerranée et à la Friche la Belle de Mai, à Marseille.



Sur la Route de la Soie

Vidéastes et compositeurs, Nchan Manoyan et Christine Coulange partent en expédition, toujours plus à l'Est, au travers des guerres et des interdictions, de Marseille à Shanghai : en témoignent leurs installations dans divers festivals, Nemo au Centre Georges Pompidou, festival international du film à La Rochelle, 38e rugissants à Grenoble, Les Musiques /GMEM à Marseille....

En 2005, Sisygambis a reçu le Prix Möbius France de la Création Multimédia pour son installation La Route de la Soie.



Christine Coulange travaille avec des réseaux d’artistes à travers le monde ; et les créations de Sisygambis sont programmées dans de nombreux festivals et musées, en France et à l’étranger. Elle sait que cette longue aventure tire sa force de la détermination politique et artistique que Nchan Manoyan et elle ont vécu et développé ensemble, dès avant la chute du mur de Berlin, à l'époque de leurs concerts sauvages dans les terres froides.

←retour